deco
Projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013

Le débat sur le projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013 (PLFSS) a débuté ce mardi à l’Assemblée nationale. Premier budget de la nouvelle majorité, il conjugue la baisse des déficits des comptes publics, la mise en œuvre de réformes structurelles et la protection des Français.

deco
Accord sur la sécurisation de l'emploi

Les salariés mieux protégés, la stratégie anti-crise confortée, les partenaires sociaux respectés, la parole politique réhabilitée

deco
La 10e circonscription de Seine-et-Marne

Présentation

deco
Emeric BREHIER

Né le 26 décembre 1971, docteur en science politique.

deco
image presse

presse

Salaires et carrières dans l’enseignement supérieur : une revalorisation inédite !

Le 12 janvier, Najat VALLAUD-BELKACEM et Thierry MANDON ont présenté un ensemble de mesures pour moderniser et valoriser les carrières de tous les personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche. Ces mesures, dernière étape de la modernisation de l’enseignement supérieur et de la recherche du quinquennat, répondent à une demande et une attente forte. Elles s’inscrivent dans le cadre du protocole parcours professionnels, carrières, rémunérations (PPCR) dans la fonction publique mis en œuvre depuis septembre 2015 et concernent plus de 100 000 personnels catégorie A.

C'est la première fois qu'un plan de rénovation des carrières concerne l'ensemble des corps de métiers et l'intégralité de leur carrière.

Tous les personnels bénéficieront ainsi d’un avancement régulier et transparent ainsi qu’une garantie de déroulement d’une carrière sur deux grades, soit, au sein du même corps ou de la même filière.

La fin de carrière sera également améliorée avec la création d’un grade d’avancement « hors classe » dans les corps des chargés de recherche et de bibliothécaires à partir de septembre 2017.

En sommet de carrière pour les corps des ingénieurs de recherche et maîtres de conférences, des échelons spéciaux ou exceptionnels seront créés à partir de septembre 2017. Ces créations pourront, à terme, représenter respectivement une rémunération brute supplémentaire de 8 400 euros par an pour les chargés de recherche ou 5 800 euros pour les maitres de conférences.

Ces mesures sont une reconnaissance renouvelée de l’engagement des personnels dans la mise en œuvre des évolutions conduites ces dernières années, notamment pour accompagner la démocratisation, améliorer la réussite des étudiants, et renforcer la qualité de la recherche.

Ces mesures renforcent également l’attractivité de l’entrée dans le métier par une hausse des débuts de carrière des corps qui n’en avaient pas bénéficié en 2009-2010 : assistants ingénieurs, ingénieurs d’études, ingénieurs de recherche, bibliothécaires, conservateurs de bibliothèque et chargés de recherche. À titre d’exemple, cela représente d’ici 2019, une augmentation de la rémunération brute de base de 2 370 euros au cours des deux premières années et demie de leur carrière, pour les  ingénieurs d’études.

Enfin l’ensemble des échelons seront revalorisés entre le 1er janvier 2017 et 2019. Une partie des primes sera transformée en points d’indice permettant ainsi de bénéficier d’une pension de retraite plus favorable.

Après le dégel du point d’indice, et le lancement du protocole sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations il s’agit là d’une étape supplémentaire d’une politique globale et cohérente de reconnaissance et de soutien aux fonctions publiques qui œuvrent au quotidien dans l’intérêt de toutes et tous.

delicious facebook twitter viadeo wikio

l'assemblée Me rejoindre
Newsletter


Les vidéos
Les photos