deco
Projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013

Le débat sur le projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013 (PLFSS) a débuté ce mardi à l’Assemblée nationale. Premier budget de la nouvelle majorité, il conjugue la baisse des déficits des comptes publics, la mise en œuvre de réformes structurelles et la protection des Français.

deco
Accord sur la sécurisation de l'emploi

Les salariés mieux protégés, la stratégie anti-crise confortée, les partenaires sociaux respectés, la parole politique réhabilitée

deco
La 10e circonscription de Seine-et-Marne

Présentation

deco
Emeric BREHIER

Né le 26 décembre 1971, docteur en science politique.

deco
image presse

presse

Un an de baisse du chômage

Tandis que la droite préfère, afin sans doute de ne pas parler du projet de son candidat qui promet plus de précarité et entend lutter contre le chômage en facilitant le licenciement, commenter la décision – qui l’honore – du président de la République de ne pas être candidat au renouvellement de son mandat, nous agissons dans l’intérêt des Françaises et des Français.

Et les résultats sont là : au mois d’octobre, le nombre de chômeurs recule, conduisant ainsi 11 700 personnes à retrouver un emploi. Cette baisse, au-delà des chiffres mensuels que guettent les commentateurs de tous genres comme on attend le tirage du loto, porte à plus de 100 000 demandeurs d’emploi en moins la diminution sur un an. Il s’agit là de la plus forte baisse observée depuis mai 2008. Sur la même période, le chômage des jeunes, est également en net recul.

Parce que chacun sait que la formation et la reconnaissance des qualifications constituent les meilleures protections contre le chômage, le président de la République avait décidé la mise en place d’un plan de formation à destination de 500 000 chômeurs qui porte ses fruits. Les entrées en formation de demandeurs d’emploi sont en hausse de 72% par rapport à l’an dernier.  

Les faits sont donc là. Quelles que soient les données observées, le chômage, qui ne cessait de s’accroitre depuis plus de 8 ans, baisse.

N’en déplaise à ceux qui cherchent à tordre ces chiffres afin qu’ils collent à leurs prises de position, où qui tentent de laisser penser que nous ne serions responsables d’eux que lorsqu’ils sont mauvais et que les bons résultats relèveraient de l’opération du saint-esprit. Cette baisse est réelle et est le fruit des mesures de soutien à l’activité et au développement de l’emploi mis en œuvre depuis 2012, tels que le CICE, le Pacte de responsabilité et de solidarité ou encore l’aide Embauche PME, comme j’avais déjà eu l’occasion de le souligner.

La bonne tendance sur le front de l’emploi est également confirmée par le nombre de création d’emplois. Pour le sixième trimestre consécutif, l'économie française créée des emplois avec 51 200 nouveaux postes. C’est un niveau inédit depuis le milieu de l’année 2007. L’Insee a d’ailleurs revu à la hausse les créations nettes d'emplois sur un an qui sont de 178 700, au lieu des 145 100 initialement annoncées.

Bien évidemment, le nombre de chômeurs demeure à un niveau insupportable, certes la baisse observée est inférieure à celle que nous pouvions espérer et arrive plus tard que nous ne le pensions. Mais elle est belle et bien là. Il nous faut maintenant tout mettre en œuvre pour amplifier ces résultats encourageants pour les mois à venir.

delicious facebook twitter viadeo wikio

l'assemblée Me rejoindre
Newsletter


Les vidéos
Les photos