deco
Projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013

Le débat sur le projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013 (PLFSS) a débuté ce mardi à l’Assemblée nationale. Premier budget de la nouvelle majorité, il conjugue la baisse des déficits des comptes publics, la mise en œuvre de réformes structurelles et la protection des Français.

deco
Accord sur la sécurisation de l'emploi

Les salariés mieux protégés, la stratégie anti-crise confortée, les partenaires sociaux respectés, la parole politique réhabilitée

deco
La 10e circonscription de Seine-et-Marne

Présentation

deco
Emeric BREHIER

Né le 26 décembre 1971, docteur en science politique.

deco
image presse

presse

Budget 2017 : une quatrième baisse d’impôts consécutive

Conformément à l’engagement du président de la République, le gouvernement a décidé de rendre aux Français une partie des efforts qui leur avaient été demandés pour redresser la situation financière du pays fortement dégradée à l’issue du quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Cette démarche continue depuis trois ans a d’ores et déjà bénéficié à 12 millions de ménages. Cette dynamique se poursuivra l’an prochain.  Le gouvernement a décidé d’inscrire dans le projet de loi de finances pour 2017 une  quatrième baisse d’impôt consécutive sur le revenu des ménages de 1 milliard d’euros, portant le total à cumulé des baisses d’impôts à 6 milliards d’euros depuis 2014. Cette mesure prendra la forme d’une réduction d’impôt de 20 % sous condition de revenu. Elle concernera tous les célibataires, divorcés et veufs ayant un salaire inférieur à 1 700 € net/mois, ce seuil étant doublé pour les couples et majoré en fonction des charges de famille. Elle bénéficiera à plus de 5 millions de foyers fiscaux, qui auront un gain moyen de près de 200 euros. Enfin, afin d’éviter tout effet de seuil, un lissage sera effectué pour les revenus allant de 1700 € à 1900 € par mois.

 Grâce à cette réforme, l’entrée dans le barème de l’impôt sera plus progressive, sans impact sur le nombre de concitoyens redevables de l’impôt sur le revenu.

Par ailleurs, tandis que seuls les retraités imposables y avaient droit à via une réduction d'impôt,  tous les retraités - quels que soient leurs revenus - bénéficieront à partir de 2017 d'un crédit d'impôt pour les services à la personne et l'emploi de salariés à domicile.

Cette mesure de justice bénéficiera à 1,3 million de ménages. Une aide supplémentaire de 1 milliard d’euros, permettra une baisse du reste à charge sur les dépenses de service à la personne de l’ordre de 20 % en moyenne, au bénéfice des personnes modestes, principalement âgées.

 

Elle devrait également permettre de créer à terme 30 000 emplois supplémentaires en équivalent temps plein dans le secteur.

 

 

Nos marges de manœuvre étant aujourd’hui un peu plus importantes, cette quatrième baisse d’impôts permet d’effacer, pour la très grande majorité des foyers fiscaux, les augmentations qui avaient été nécessaires pour redresser la France.

 

delicious facebook twitter viadeo wikio

l'assemblée Me rejoindre
Newsletter


Les vidéos
Les photos