deco
Projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013

Le débat sur le projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013 (PLFSS) a débuté ce mardi à l’Assemblée nationale. Premier budget de la nouvelle majorité, il conjugue la baisse des déficits des comptes publics, la mise en œuvre de réformes structurelles et la protection des Français.

deco
Accord sur la sécurisation de l'emploi

Les salariés mieux protégés, la stratégie anti-crise confortée, les partenaires sociaux respectés, la parole politique réhabilitée

deco
La 10e circonscription de Seine-et-Marne

Présentation

deco
Emeric BREHIER

Né le 26 décembre 1971, docteur en science politique.

deco
image presse

presse

Est-il interdit de penser que cela va mieux ?

S’il est une spécialité que nous maîtrisons parfaitement dans notre pays c’est bien le pessimisme. Il suffit, par exemple, d’ouvrir un journal ou d’allumer la télévision pour arriver très rapidement à considérer que « la France n’est jamais allée aussi mal ». Cette tendance est d’ailleurs encouragée par une grande partie des multiples candidats déclarés à l’élection présidentielle, qui semblent considérer que pour diriger au destin de notre pays il faille d’abord le rabaisser, quitte à faire le jeu de celle qui veut le détruire.

Il faut reconnaître que la tentation est grande tant la manœuvre est aisée et les leviers à activer sont voyants. N’est-il pas plus simple de passer pour quelqu’un de qualifiée en rabaissant les autres qu’en essayant de se hisser à la hauteur de la situation ? Ainsi, des candidats à la primaire de la droite, à celui qui s’érige en représentant de l’insoumission, en passant par ceux qui prétendent représenter une « autre » gauche, jouent cette partition sans en mesurer les conséquences.

Et pourtant, si l’on prend le temps d’observer les choses de plus près, force est de constater que le tableau n’est pas si noir qu’il n’y paraît. L’on pourrait même y trouver de belles couleurs.

Certes, et il faut l’assumer sans le nier, la situation demeure compliquée pour de trop nombreux ménages et de trop nombreux citoyens. Mais celle-ci, et il ne faut pas non plus l’occulter, s’améliore tant sur le plan économique que sur le front de l’emploi.

La dynamique de croissance se poursuit. Les dernières données disponibles confirment cette tendance.  Après une croissance très forte au 1er trimestre (revue à + 0,7 %), l’activité économique a été stable au 2ème trimestre, portant l’acquis de croissance à 1,1 %. Ainsi, au-delà des à-coups d’un trimestre à l’autre, l’économie française reste sur une dynamique de reprise compatible avec la prévision de croissance de 1,5 %sur l’année 2016.

Le secteur de la construction s’inscrit également dans cette reprise qui se nourrit des efforts engagés par le Gouvernement en matière de financement du logement social et de soutien au parc privé : le nombre de permis délivrés sur les trois derniers mois (mai-juin-juillet) 2016 est en hausse de 4,1 % par rapport aux mêmes mois de 2015. Sur un an, ce sont ainsi 401 200 autorisations qui auront été délivrées, soit une hausse de 8,3 % par rapport à l’année précédente. Cette dynamique est à la fois soutenue dans le domaine des logements collectifs (en hausse de 13,1 % par rapport à l’année précédente) que pour l’individuel (2,3 %). Sur les trois mois de mai-juin-juillet 2016, 91 900 logements ont été lancés, soit une hausse de 4,7 % par rapport à l’année précédente. Sur un an, ce sont plus de 356 300 logements qui auront été mis en chantier, soit une progression de  5,6 %.

Cette dynamique est également confirmée par les enquêtes de conjoncture, puisque la confiance des chefs d’entreprise se maintient à un niveau favorable, cohérent avec la reprise à l’œuvre depuis plus d’un an. La bonne orientation des carnets de commande, du climat des affaires dans le commerce de détail, l’anticipation par les chefs d'entreprise de l'industrie manufacturière d’une nette progression de leur investissement par rapport à 2015 (+ 6 %) et l’amélioration de la confiance des ménages en août sont autant de signes encourageants.

Cette reprise trouve également sa traduction sur le marché du travail. L’INSEE vient confirmer la tendance au recul des chiffres du chômage : grâce à une baisse importante au 2e trimestre 2016 (-0,3 point), supérieure aux estimations de juin, le taux de chômage est désormais repassé sous la barre symbolique des 10% et s’établit à 9,6% de la population active en métropole et 9,9% en France entière. Il se situe ainsi à son niveau le plus bas depuis 2012

Cette tendance favorable bénéficie à toutes les tranches d’âge en particulier les 15-24 ans et les seniors, catégories les plus touchées par le chômage. De plus, cette évolution se fait au profit de l’emploi stable et durable : le taux d’emploi en CDI augmente plus fortement que celui en CDD ou en intérim ; l’emploi à temps partiel diminue au profit de l’emploi à temps plein.

Enfin, l’OFCE a dressé un bilan de l’action économique du gouvernement ces 4 dernières années, pointant du doigt l’efficacité des mesures prises pour redresser les finances publiques, préalables à la mise en œuvre d’une redistribution des richesses. La dépense publique a diminué, le déficit est passé de 4,8% du PIB à 3,6% en 2015 (et sera de 2,7% l’année prochaine), les engagements internationaux ont été tenus et les estimations de croissance se sont toutes vérifiées, le CICE et le pacte de responsabilité auront créé ou sauvegardé 230 000 emplois d’ici à 2017, les marges de nos entreprises – qui créent l’emploi – ont été restaurées, notamment celles des PME, etc. Tout cela en ayant, depuis 3 ans, diminué les impôts qui avaient augmenté depuis 2010.

Enfin, et ce permettant d’illustrer l’efficacité de la politique menée dans ce domaine, l’OFCE conclue son rapport de la manière suivante « La France de 2017 devrait se trouver dans une dynamique économique plus positive qu’en 2012, même si la fragile reprise ne doit pas occulter les difficultés persistantes du pays […] ».

Au final, peut-être la raison de tous ces discours d’abaissement se trouve-t-elle dans la tentation de vouloir bénéficier pendant la prochaine mandature des effets des mesures pertinentes et qui portent leurs fruits engagées durant ce quinquennat…

 

 

delicious facebook twitter viadeo wikio

l'assemblée Me rejoindre
Newsletter


Les vidéos
Les photos