deco
Projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013

Le débat sur le projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013 (PLFSS) a débuté ce mardi à l’Assemblée nationale. Premier budget de la nouvelle majorité, il conjugue la baisse des déficits des comptes publics, la mise en œuvre de réformes structurelles et la protection des Français.

deco
Accord sur la sécurisation de l'emploi

Les salariés mieux protégés, la stratégie anti-crise confortée, les partenaires sociaux respectés, la parole politique réhabilitée

deco
La 10e circonscription de Seine-et-Marne

Présentation

deco
Emeric BREHIER

Né le 26 décembre 1971, docteur en science politique.

deco
image presse

presse

Oui, ça va mieux !

Nombreux sont celles et ceux à avoir considéré que cette formulation du président de la République relevait de la méthode Coué. Pourtant progressivement, même si chacun pouvait espérer que cela soit plus franc que pour le moment, les faits prouvent le contraire.

Selon le dernier baromètre publié, le nombre de défaillances d'entreprises poursuit son reflux.

Au deuxième trimestre 2016, 14 026 procédures de redressement ou de liquidation d'entreprises ont été prononcées par les tribunaux, soit 2,7 % de moins que l'an dernier à la même époque. Sur l'ensemble du semestre, le repli est encore plus net, avec 7,4 % de défaillances en moins.

L’évolution positive est plus marquée encore pour les PME : 83 PME d'au moins 50 salariés ont connu une défaillance au printemps, soit un repli de 17 % sur un an. Ce chiffre est le plus bas jamais enregistré depuis le second trimestre 2007. La situation s’améliore également pour le TPE de 3 à 9 salariés (-6 %).

Conséquence directe, le nombre d'emplois menacés par les défaillances est en forte diminution : ils sont au nombre de 47 000, soit 9,4 % de moins qu'au deuxième trimestre 2015 et au plus bas depuis le début de la crise. Enfin, le rétablissement du secteur de la construction se confirme (-5 % de défaillances dans le bâtiment), de même que le commerce de détail (-4,6 %), en lien avec la bonne tenue de la consommation des ménages.

Bien évidemment la situation n’est pas idéale pour chacune et chacun d’entre nous, et si les bonnes nouvelles économiques mettent du temps à se traduire en amélioration concrète dans la vie quotidienne, elles en sont toutefois un préalable indispensable.

delicious facebook twitter viadeo wikio

l'assemblée Me rejoindre
Newsletter


Les vidéos
Les photos