deco
Projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013

Le débat sur le projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013 (PLFSS) a débuté ce mardi à l’Assemblée nationale. Premier budget de la nouvelle majorité, il conjugue la baisse des déficits des comptes publics, la mise en œuvre de réformes structurelles et la protection des Français.

deco
Accord sur la sécurisation de l'emploi

Les salariés mieux protégés, la stratégie anti-crise confortée, les partenaires sociaux respectés, la parole politique réhabilitée

deco
La 10e circonscription de Seine-et-Marne

Présentation

deco
Emeric BREHIER

Né le 26 décembre 1971, docteur en science politique.

deco
image presse

presse

Une baisse du déficit de l’État plus importante que prévue

La baisse du déficit du budget de l’Etat en 2015 est plus importante que prévue initialement. Tant mieux Il s’établit à 70,5 milliards d’euros, soit 4 milliards de moins que prévu.

Le déficit du budget diminue ainsi de 15 milliards par rapport à 2014, atteignant son niveau le plus bas depuis 2008. Ces résultats sont le fruit de la maîtrise des dépenses et de la tenue des recettes :

 

·         Grâce aux économies réalisées, la dépense hors charge de la dette et pensions a diminué de 1,4 milliards d’euros par rapport à 2014 et la dépense totale de 1,8 milliards. Des économies supplémentaires ont permis de financer en cours d’année les dépenses nouvelles, en particulier pour assurer la sécurité des Français.

·         Les recettes de l’État sont supérieures de 1,2 milliards au niveau de la loi de finances initiale. L’objectif initial est ainsi tenu grâce au réalisme des hypothèses utilisées pour la construction du budget 2015.

·         Le solde des comptes spéciaux est en amélioration de 1,8 milliards par rapport à la prévision initiale.

 

Le sérieux dans la gestion budgétaire a permis d’assurer le respect des engagements du gouvernement :

·         Résorber progressivement les déficits ;

·         Assurer le financement des priorités du gouvernement, notamment en matière de sécurité (avec le recrutement de policiers et de gendarmes pour rétablir ceux supprimés par la droite), d’éducation (avec la priorité donnée au primaire et le recrutement d’enseignants supplémentaires pour garantir les conditions d’études de nos enfants), de santé (avec la mise en œuvre progressive du tiers payant pour tous et la couverture mutuelle pour tous les salariés), de travail (avec le compte pénibilité) et de pouvoir d’achat (au travers de la prime d’activité qui est désormais accessible aux moins de 25 ans)

·         Faire baisser les prélèvements obligatoires avec une baisse d’impôt sur le revenu pour les ménages et la mise en oeuvre des baisses de charges pour les entreprises.


Ces résultats confortent la prévision du gouvernement d’un déficit de l’ensemble des administrations publiques de 3,8% du PIB en 2015 et prouvent que la ligne choisie de demander un effort collectif afin de redresser une situation catastrophique héritée de dix années de politique de droite, dans un souci toujours présent de justice, pour, dans un second temps de rendre aux Français les plus modestes une part de l’effort qu’ils ont consenti, était la stratégie à suivre pour restaurer les finances du pays.

 

delicious facebook twitter viadeo wikio

l'assemblée Me rejoindre
Newsletter


Les vidéos
Les photos