deco
Projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013

Le débat sur le projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013 (PLFSS) a débuté ce mardi à l’Assemblée nationale. Premier budget de la nouvelle majorité, il conjugue la baisse des déficits des comptes publics, la mise en œuvre de réformes structurelles et la protection des Français.

deco
Accord sur la sécurisation de l'emploi

Les salariés mieux protégés, la stratégie anti-crise confortée, les partenaires sociaux respectés, la parole politique réhabilitée

deco
La 10e circonscription de Seine-et-Marne

Présentation

deco
Emeric BREHIER

Né le 26 décembre 1971, docteur en science politique.

deco
image presse

presse

Rentrée 2016 : un effort sans précédent au service de la réussite de tous

Najat VALLAUD-BELKACEM, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a présenté la répartition académique des 6 639 créations de postes d’enseignants pour la rentrée 2016. Cet effort sans précédent sera particulièrement perceptible dans le premier degré, où 3 835 postes vont être créés alors même que le nombre d’élèves va diminuer (- 533).

Ces moyens sont répartis entre les académies non seulement en fonction de leur nombre d’élèves, mais aussi, depuis l’an dernier, en tenant compte de trois priorités :
 

·         le critère social pour renforcer l’accompagnement des élèves les plus fragiles scolairement et socialement, auquel 1 643 postes sont dédiés. L’académie de Créteil, par exemple, va bénéficier de 650 nouveaux postes à la rentrée prochaine, dont 200 lui sont attribués au titre de ce critère social.

·         le critère territorial pour mieux prendre en compte les besoins de la ruralité. 120 postes sont attribués au titre des protocoles ruraux déjà conclus ou en préparation.

·         la priorité au premier degré, prévue par la loi de Refondation de l’école, à laquelle 2 027 nouveaux postes sont consacrés. Ces créations de postes vont permettre de faire monter en puissance la scolarisation des moins de trois ans, le « plus de maîtres que de classes » ou encore le remplacement et la formation continue des enseignants.


Dans le second degré, les 2 804 nouveaux postes vont permettre d’accompagner la hausse démographique et la mise en œuvre de la réforme du collège, qui prévoit la création de 4000 postes sur deux ans.

Alors que sous Nicolas Sarkozy, plus de 9 000 classes ont été fermées en cinq ans, ce sont déjà plus de 8 000 qui ont été ouvertes depuis mai 2012. À la rentrée 2016, l’engagement du président de la République de créer 60 000 postes dans l’éducation, aura donc une traduction sans précédent dans les écoles et établissements scolaires.

 

Dans l’académie de Créteil, 1 115 postes seront créés (650 pour le premier degré et 465 pour le second).

Dans notre département la priorité à l’éducation se traduit aussi concrètement.

 

Au total, depuis l’élection de François Hollande en 2012, ce sont 435 postes qui ont été créés dans le premier degré contre 86 entre 2008 et 2012

Si depuis 2012, le rattrapage de notre retard en terme d’encadrement, notamment en élémentaire, n’est certes pas achevé et ne nous a donc pas encore permis de déployer toutes les novations de la loi Peillon (scolarisation des moins de 3 ans, dispositif « plus de maîtres que de classes », …), il est assurément en route.

 

delicious facebook twitter viadeo wikio

l'assemblée Me rejoindre
Newsletter


Les vidéos
Les photos