deco
Projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013

Le débat sur le projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013 (PLFSS) a débuté ce mardi à l’Assemblée nationale. Premier budget de la nouvelle majorité, il conjugue la baisse des déficits des comptes publics, la mise en œuvre de réformes structurelles et la protection des Français.

deco
Accord sur la sécurisation de l'emploi

Les salariés mieux protégés, la stratégie anti-crise confortée, les partenaires sociaux respectés, la parole politique réhabilitée

deco
La 10e circonscription de Seine-et-Marne

Présentation

deco
Emeric BREHIER

Né le 26 décembre 1971, docteur en science politique.

deco
image presse

presse

"Vote du budget : la droite entre lâcheté et irresponsabilité"

Un communiqué du groupe des élus socialistes et apparentés de Paris-Vallée de la Marne suite au choix regrettable des élus du groupe de la droite et du centre de ne pas siéger au conseil communautaire

"Ce soir, mardi 4 avril, les élus du groupe de la droite et du centre ont de nouveau fait le choix de ne pas siéger au conseil communautaire. Une façon sans doute pour eux, bien peu courageuse, de ne pas avoir à voter un budget qu’ils ont pourtant très largement contribué à construire et de masquer leurs propres divisions.
 
Cette attitude indigne des électeurs qui leur ont donné mandat pour les représenter, est justifiée par de supposées propositions pour une nouvelle gouvernance. À la lecture de ces dernières, il s’avère que l’ensemble des éléments réclamés par le groupe de droite est déjà mis en place. Ces demandes correspondent précisément à l’accord de gouvernance que le groupe de la droite et du centre met à mal en ne venant pas voter le premier véritable budget de la communauté d’agglomération Paris Vallée de la Marne ; à savoir :
 
- Une cogestion améliorée : la cogestion est une réalité à Paris Vallée de la Marne puisque la droite et la gauche partagent toutes les responsabilités à parité depuis le début du mandat. Le travail en commun est permanent.
 
- La conférence des maires existe et prend comme prévu dans l’accord de gouvernance de grandes orientations en matière de budget et de transfert de compétences. Elle ne peut légalement pas être un lieu de décision, sauf à remettre en cause la légitimité démocratique dont seuls les membres du conseil communautaire disposent.
 
- Le plan pluriannuel d’investissement est en cours de construction. Les élus du groupe de la droite et du centre le savent parfaitement puisqu’ils sont associés à toutes les étapes de son élaboration.
 
- Enfin, sur le projet de territoire, tous les maires sont au comité de pilotage et le président du groupe de droite est même présent à toutes les réunions du secrétariat.
 
Si l’on peut toujours améliorer un dispositif politique complexe qui n’a qu’un peu plus d’une année d’existence, nous ne pouvons que déplorer que cet argument d’une nouvelle gouvernance soit utilisé pour ne pas voter le budget.
 
La droite fait ainsi preuve d’autant d’irresponsabilité que lorsqu’elle était aux commandes de l’ex-Marne et Chantereine ; agglomération qu’elle avait conduite à la faillite !
Son attitude est visiblement dictée par des considérations politiciennes et non par la défense des intérêts de notre territoire et de ses habitants.
Intérêts que les élus socialistes et apparentés ne cesseront de défendre dans les jours et semaines à venir en portant une vision ambitieuse et solidaire de notre agglomération."
 
Nicolas DELAUNAY
Président du groupe, 1er adjoint au maire de Lognes

delicious facebook twitter viadeo wikio

l'assemblée Me rejoindre
Newsletter


Les vidéos
Les photos