deco
Projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013

Le débat sur le projet de loi de finances de la sécurité sociale pour 2013 (PLFSS) a débuté ce mardi à l’Assemblée nationale. Premier budget de la nouvelle majorité, il conjugue la baisse des déficits des comptes publics, la mise en œuvre de réformes structurelles et la protection des Français.

deco
Accord sur la sécurisation de l'emploi

Les salariés mieux protégés, la stratégie anti-crise confortée, les partenaires sociaux respectés, la parole politique réhabilitée

deco
La 10e circonscription de Seine-et-Marne

Présentation

deco
Emeric BREHIER

Né le 26 décembre 1971, docteur en science politique.

deco
image presse

presse

Assumons l’élection reine de la Ve République

Depuis quelques semaines ressurgissent, tels les marronniers dans nos magazines préférés, des propositions d’évolutions de notre cadre institutionnel. En la matière les idées foisonnent, parfois contradictoires, mariant la carpe et le lapin, passant bien souvent par pertes et profits 35 années de pratiques institutionnelles, … Force est de constater que ce faisceau de propositions plus ou moins échevelées ont toutes un cœur de cible, à l’origine de tous nos maux : cette présidence de la République élue au suffrage universel direct.


Commission des Affaires Culturelles du 28 septembre 2016

La commission examinait le rapport d’information sur l’application de la loi n° 2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche de M. Benoist Apparu et Mme Sandrine Doucet, co-rapporteurs. Votre député a pris la parole à cette occasion.


Et si l’on retrouvait le chemin de la réalité ?

À l’heure où certains - dans le cadre d’une primaire dont le mot d’ordre semble être la surenchère - rivalisent de solutions miracles auxquelles personne n’accorde de crédit, le gouvernement et sa majorité peuvent affirmer avoir agi simultanément sur trois volets que sont l’assainissement des comptes publics, la relance de la croissance et l’emploi, et la justice sociale.


Inauguration des aménagements paysagers de l'étang des Ibis

C'est au bord de la gare de RER de Lognes que se trouve ce nouvel espace dont les voyageurs peuvent profiter dès leur sortie du train.


Loin des grands discours, parlons concrêt !

Oui, ça va mieux ! Emplois, postes dans l'Education Nationale, baisses d'impôts, retraites, aides....La preuve en chiffres dans notre département :


Non-cumul des mandats des parlementaires : la loi ne doit pas être remise en question ! Signez la pétition.

A partir de juin 2017, députés et sénateurs ne pourront plus cumuler leur mandat de parlementaire avec celui de maire, adjoint au maire, président ou vice-président de collectivité locale (département, région, communauté de communes…). Une avancée majeure, plébiscitée par les Français qui veulent rompre avec cette triste exception française. Pourtant, des voix s’élèvent de plus en plus fortement pour revenir sur ce progrès. Le parti Les Républicains a « franchi la ligne jaune » en déposant deux propositions de loi (à l'Assemblée nationale et au Sénat) visant à repousser à 2020 l'entrée en vigueur de cette mesure. Un report en fait synonyme d’abandon pur et simple. Une volonté rétrograde, en total décalage avec ce qu’attend le pays. Depuis les années 2000, seule la Gauche a engagé des réformes courageuses en matière de cumul des mandats et de transparence de la vie politique. La Gauche a voulu cette loi, la Gauche l’a faite. Nous devons donc nous mobiliser pour qu’aucun retour en arrière ne soit possible ! Nous voulons affirmer, par cette pétition, toute notre détermination à ce que la loi limitant le cumul des mandats des parlementaires s’applique dès 2017. Comme moi, signez cette pétition pour défendre ce progrès démocratique.


Visite de l'Assemblée Nationale avec l'association Récipro Savoirs

C'est en compagnie de l'association chelloise que votre député a guidé la visite du Palais Bourbon vendredi 16 septembre 2016


Budget 2017 : une quatrième baisse d’impôts consécutive

Conformément à l’engagement du président de la République, le gouvernement a décidé de rendre aux Français une partie des efforts qui leur avaient été demandés pour redresser la situation financière du pays fortement dégradée à l’issue du quinquennat de Nicolas Sarkozy.


Discours du président de la République au colloque "La Démocratie face au terrorisme"

Le président François Hollande s'est exprimé en conclusion du colloque qui s'est tenu le 8 septembre 2016. Retrouvez la vidéo :


Est-il interdit de penser que cela va mieux ?

S’il est une spécialité que nous maîtrisons parfaitement dans notre pays c’est bien le pessimisme. Il suffit, par exemple, d’ouvrir un journal ou d’allumer la télévision pour arriver très rapidement à considérer que « la France n’est jamais allée aussi mal ». Cette tendance est d’ailleurs encouragée par une grande partie des multiples candidats déclarés à l’élection présidentielle, qui semblent considérer que pour diriger au destin de notre pays il faille d’abord le rabaisser, quitte à faire le jeu de celle qui veut le détruire.


L’emploi, une bataille quotidienne

Au mois de juillet, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A, c'est-à-dire sans aucune activité, a diminué de 19 100 par rapport au mois de juin, soit -0,5 %.


République Numérique : texte adopté !

Mercredi 20 juillet, l’Assemblée Nationale a définitivement adopté le projet de loi pour une République Numérique à l’issue d’une commission mixte paritaire conclusive. Le Sénat se prononcera quant à lui en septembre.


Etat d'urgence et République

Il y a maintenant une petite semaine notre pays était de nouveau touché par un attentat sanglant. 84 morts dont 10 adolescents et enfants et plus de 10 encore entre la vie et la mort.


La Garantie Jeunes, ça marche !

Les premiers résultats de l’évaluation du dispositif « Garantie Jeunes » ont été rendus publics ce 13 juillet. Ce nouveau dispositif qui concerne les jeunes âgés de 16 à 25 ans en situation de grande précarité ne se trouvant ni en formation, ni en études, et sans emploi, atteint ses objectifs.


Emission du Grain à Moudre "Parti cherche candidat idéal"

Votre député participait à l'émission de France Culture mardi 12 juillet 2016


Visites de l'Assemblée Nationale les 8 et 9 juillet 2016

Emeric Bréhier, député de Seine-et-Marne, a convié les habitantes et habitants de la circonscription à découvrir le Palais Bourbon en sa compagnie. Il s’est chargé de la visite, ainsi qu’il le fait de manière régulière. Cette fois, les visites n’étaient donc pas réservées aux groupes scolaires ou associations.


Oui, ça va mieux !

Nombreux sont celles et ceux à avoir considéré que cette formulation du président de la République relevait de la méthode Coué. Pourtant progressivement, même si chacun pouvait espérer que cela soit plus franc que pour le moment, les faits prouvent le contraire.


Budget 2017 : financer nos priorités et restaurer les comptes publics

Christian Eckert, secrétaire d’État au budget, a présenté le projet de budget pour l’année 2017 le 5 juillet. Le déficit public repassera ainsi pour la 1ère fois depuis 2007 sous les 3% et la dette publique est enfin en train de se stabiliser, après avoir connu une hausse de 30 points depuis 2008. Si les conséquences des crises financière et sociale se font encore sentir, la crise budgétaire, elle, est en voie de se terminer. Elle a été réglée par ce gouvernement et cette majorité. Cette situation ne tombe toutefois pas du ciel : elle est le résultat des contributions année après année de nos concitoyens, auxquels nous restituons aujourd’hui une part de ces efforts à travers des diminutions d’impôts.


Égalité et Citoyenneté : la République partout !

Depuis 2012, nous avons entrepris de ramener la République partout où elle a reculé : école, laïcité, égalité des couples et des sexes, rénovation des quartiers fragiles. Après les attentats qui ont traumatisé le pays, consolider le vivre-ensemble est plus que jamais une impérieuse nécessité. Le projet de loi « Égalité et citoyenneté » s’inscrit dans cette logique : mettre la République en concordance avec ses valeurs, donner les mêmes chances à tous les jeunes, transcender les différences, stopper la ghettoïsation des quartiers, faire reculer le racisme et les discriminations.


Loi travail : ne confondons pas le travail parlementaire et le théâtre parlementaire

« Déni de démocratie », « dictature », « non-respect de la représentation nationale »…. Ces derniers jours ont vu fleurir un ensemble de formulations ayant pour vocation de marquer les esprits tout en montrant à quel point notre démocratie serait bafouée du fait de l’utilisation de l’article 49 alinéa 3 de notre constitution dans le cadre de l’adoption de la loi travail. Elles sont toutes plus fausses les unes que les autres.


Indépendance des médias : lecture définitive

Comme je l’avais déjà évoqué au mois de mars, les mouvements récents de concentration dans les médias et la dégradation manifeste des conditions de travail des journalistes ont rendu nécessaire le fait de consolider et de garantir l’indépendance de l’information, en particulier à l’égard des intérêts économiques des actionnaires. C’est ce constat qui a été à l’origine d’une proposition de loi portée par Patrick Bloche que nous avions voté en première lecture.


Assurance chômage : sauvetage du système d’indemnisation des intermittents

Après la crise traversée par le secteur à l’été 2014 et qui couvait depuis de nombreuses années après l’inaction des majorités précédentes, le gouvernement et la majorité avaient souhaité impliquer directement les professionnels du spectacle dans la définition de ces règles d’indemnisation. La loi du 17 aout 2015 a donc confié aux partenaires sociaux du secteur la responsabilité de la négociation, et a abouti à un équilibre favorable à tous les acteurs. Cette négociation est une grande première dans l’histoire de l’assurance chômage : ce sont les principaux acteurs du secteur qui ont été invités à décider entre eux des mesures à prendre pour assurer la pérennité de ce régime d’assurance-chômage spécifique.


Encadrement des loyers : une mesure de protection du pouvoir d’achat.

Véritables démarches de progrès social, l’observation et l’encadrement des loyers ont permis, à Paris, de freiner certains excès, de mieux réguler le marché immobilier et de redonner du pouvoir d’achat aux ménages.


De l’Europe et de la Démocratie

A l’issue du vote des Britanniques en faveur du « Brexit » certains ont parlé d’un choc. J’avoue avoir été surpris par le choix de ce terme, comme si dès lors que l’on consulte le peuple – ce qui est somme toute au fondement de la démocratie, me semble-t-il, nul n’envisageait que le résultat du vote pouvait être différent de celui souhaité, espéré.


La Lettre d'Emeric Bréhier - juin 2016

Découvrez la 6ème lettre de votre député


Loi Création, Architecture et Patrimoine : la culture au cœur de la République

L’Assemblée Nationale a adopté définitivement le 21 juin 2016 la loi création, architecture et patrimoine. La culture contribue à l’identité républicaine. Elle est aussi un puissant vecteur de rayonnement de ses valeurs, de développement économique et d’attractivité des territoires dans un contexte où les mutations économiques et technologiques représentent autant d’opportunités que de défis.


Réforme du permis de conduire : des résultats pour plus de mobilité

Le permis de conduire est un atout dans la recherche d’emploi comme dans l’accession à l’autonomie. Or, l’obtention du permis de conduire prend du temps, trop de temps : délais d’attente sont bien trop longs et engendrent souvent de nombreux frais supplémentaires à la charge des candidats.


TNT : une aide pour la haute définition

Depuis le 5 avril 2016, la TNT est passée à la Haute Définition. Ce changement permet, outre une meilleure qualité de son et d’image et l’accès pour tous les foyers à l’ensemble de l’offre TNT gratuite, d’offrir de nouvelles fréquences pour répondre aux besoins en très haut débit mobile (4G) dans les territoires - indispensable au développement de l’économie numérique - ce passage à la HD permettant le redéploiement de la bande des 700 MHz, où est actuellement diffusée une partie de la TNT, aux services mobiles.


La Gauche agit pour la transparence

Le projet de loi dit « Sapin 2 » est examiné en séance publique par l’Assemblée Nationale depuis le début de la semaine. Il vise à doter la France d’un dispositif riche et complet en matière de transparence, de lutte contre la corruption et de modernisation de la vie économique.


Lutte contre les nuisances sonores de certains engins motorisés en milieu urbain : texte adopté !

La circulation de certains types de motos et de quads en milieu urbain engendre de graves nuisances sonores et met en danger les riverains. Les maires et les forces de l’ordre ont de plus en plus de difficultés à lutter contre ce phénomène qui se développe et l’état actuel du droit ne permet pas une lutte efficace. Le groupe Socialiste Ecologiste et Citoyen a donc déposé une proposition de loi pour répondre à une problématique bien réelle, proposition adoptée en par l’Assemblée Nationale en première lecture le 15 juin.


Bloctel, fini le démarchage abusif !

La loi de 2014 relative à la consommation donne les moyens aux consommateurs de se protéger contre de nombreuses dérives constatées. Le dispositif d’opposition au démarchage téléphonique abusif, accessible depuis le 1er juin 2016, fait partie de ces outils.


Institutions : ouvrons le débat, ne le fuyons pas

Il y a quelques jours, un rapport portant sur les institutions a été discuté en Secrétariat National du Parti Socialiste, puis a fait l’objet d’une présentation à la presse. Nombre de propositions qui y figurent apparaissent à maints égards pertinentes, certaines rappelant des positions anciennes du Parti Socialiste, d’autres dans la continuation de réformes que nous avons porté (notamment sur le cumul des mandats). Ainsi, en se contentant d’une rapide lecture on pourrait se dire que tout ceci est bel et bien et constitue un ensemble de mesures, parfois de mesurettes, qui sans être révolutionnaires, portent un projet de réforme. Ce serait faire fausse route. Complètement. Totalement.


Collectivités territoriales : des mesures fortes

Les différents candidats à la primaire de la droite, qui se sont tous récemment découvert une passion pour les collectivités territoriales, ont tenté de faire du congrès des maires de France un meeting de campagne. A cela, rien de bien choquant en fait, pour rappel, voici quelques-unes des propositions contenues dans les différents programmes des nombreux candidats : cure d’austérité allant de 90 à 150 milliards d’euros répartis entre l’Etat, la Sécurité sociale et les collectivités locales, casse du service public et notamment du service public de proximité via le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux pour les uns, la suppression de 100 000 fonctionnaires par an pour d’autres quand ce n’est pas la fin du statut de fonctionnaire pour la fonction publique territoriale.


L'éducation : notre choix

« Je veux remettre l'éducation et la jeunesse au cœur de l'action publique », tel était l’engagement de François Hollande, candidat à l’élection présidentielle en 2012. Quatre ans plus tard, cette promesse est bel et bien respectée. N’en déplaise aux éternels déclinologues qui se complaisent dans une dévalorisation permanente de la situation de notre pays et placent les intérêts partisans au-dessus de l’intérêt général, refusant sciemment de se satisfaire lorsque la situation s’améliore. C’est aujourd’hui le cas pour l’éducation comme pour les questions économiques.


Loi travail, parlons-en

Depuis maintenant de nombreuses semaines, notre pays vit au rythme de la contestation du projet de loi dit « travail ». Si la contestation est assurément légitime, est-ce si indécent de penser que les évolutions du texte doivent être prises en compte dans notre débat ? Malheureusement, de trop nombreux discours n’ont pas pris la mesure des transformations profondes du texte.


Justice du XXIème siècle : projet de loi adopté

Mardi 24 mai après-midi, l'Assemblée a adopté le projet de loi de modernisation de la Justice du XXIème, par 299 votes pour, 195 contre et 33 abstentions. Ce texte poursuit 4 objectifs : une justice indépendante, rapide, accessible et efficace.


Gauche et droite, les différences !

Depuis trop longtemps maintenant, une petite musique visant à « privatiser » la gauche se fait de plus en plus entendre. Voici, notamment à l’usage de celles et ceux qui considèrent que l’action du gouvernement et de la majorité ne serait pas celle d’une vraie gauche, un résumé non exhaustif des propositions de la vraie droite en vue de l’élection présidentielle de 2017.


Projet de loi « Égalité et Citoyenneté »

Les attentats de 2015 ont mis à jour des fractures anciennes de la société française qui continuent de se creuser. Elles se traduisent par la montée des racismes, des intolérances, de la tentation du repli sur soi. La jeunesse est à la fois la génération la plus optimiste, qui veut se reconnaître dans un message d’espoir, et celle qui est particulièrement visée par les messages obscurantistes et de division. Ce projet vise à rassembler tous les Français, et notamment les plus jeunes, autour des valeurs de la République.


Pour une école inclusive

Il est aujourd’hui essentiel de bâtir une société inclusive auprès de tous nos enfants porteurs d’un handicap.


Les fiches de la réussite

Depuis 2012, les socialistes et la gauche agissent pour redresser notre pays, renforcer les protections et ouvrir de nouveaux droits. Les réformes engagées portent aujourd’hui leurs fruits.


Simplifions l’université !

La priorité à l’éducation et à la jeunesse, pierre angulaire du quinquennat ne se traduit pas uniquement à travers de grandes réformes, nécessaires, mais également en agissant au quotidien pour garantir à chacune et chacun les meilleurs conditions d’étude et les meilleures chances de réussite. C’est le sens des 50 mesures annoncées le 28 avril dernier


Journée Nationale du souvenir des victimes et héros de la Déportation

Dimanche 24 avril 2016, c'est à Chelles que s'est rendu Emeric Bréhier


De la cohérence de l’action publique

Chaque année, au printemps, le gouvernement présente le programme de stabilité et un programme national de réforme. Cet exercice régulier, commun à l’ensemble des Etats membres, participe à la coordination des politiques économiques et budgétaires au sein de l’Union européenne. Ces documents seront discutés avec le Parlement avant d’être adressés aux partenaires européens de la France et à la Commission européenne avant la fin du mois d’avril. Le programme de stabilité trace les grandes lignes de la stratégie des finances publiques de la France pour les années 2016-2019. Il précise le cadrage économique retenu par le Gouvernement et fixe les principaux objectifs de son action : le redressement de l’économie française et la poursuite de l’assainissement de ses comptes publics.


Christophe Sirugue nous invite à repenser les minima sociaux

Les minima sociaux sont un des piliers de notre système social. Ils ont pour objectif d’assurer un revenu minimal à une personne ou à sa famille. Leur développement depuis la seconde guerre mondiale est le signe que la France a su se doter d’un système de solidarité ambitieux. Depuis 2012, l’amélioration et le développement des politiques de solidarité font partie des priorités de gouvernement et de la majorité. Ainsi, dans le cadre de la poursuite du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, adopté en 2013, le gouvernement a ainsi souhaité engager un chantier de simplification de l’ensemble des minima sociaux.


Aide au développement : la France est l’un des principaux bailleurs mondiaux

Après avoir pris sa part dans les grandes échéances internationales de l’année 2015 sur le développement durable (Conférence d’Addis-Abeba, Agenda 2030 et Accord de Paris sur le climat), la France met en œuvre avec détermination ses engagements et accroît sa mobilisation dans la lutte contre la pauvreté.


Priorité jeunesse : au-delà des mots, des actes !

Le projet de loi « nouvelles libertés et protections pour les entreprises et les actifs », aussi appelé projet de loi « travail » suscite un débat dans notre société. Ce débat, sur lequel j’ai déjà eu l’occasion de me prononcer ici, prenant la forme – pour ses contestataires – d’un mouvement social auquel certaines organisations de jeunesse ont choisi de participer.


Lutte contre l’évasion et la fraude fiscale : des actions engagées depuis 4 ans

Ces derniers jours, nul n’a pu passer à côté de l’affaire des « Panama Papers », fruit d’un travail d’enquête journalistique qui a mis à jour un immense système d’évasion fiscale à l’échelle internationale, touchant citoyens, chefs d’entreprises, sportifs professionnels, et responsables publics partout dans le monde.


Il est grand temps

Il est des moments où le temps est venu de dire « stop ». Et de saisir l’importance de la période. Depuis trop longtemps, la dernière mode est une remise en cause incessante et en tous points de la présidence de la République. A tel point que certains ont pu caractériser cette période de « Hollande bashing ». Nous pourrions nous en satisfaire, non pas en raison d’un accord mais seulement en considérant qu’après tout ceci fait partie intégrante de ce que l’on dénomme « le jeu politique ». Je m’y refuse.


Loi travail : si on parlait du fond ?

Le projet de loi « nouvelles libertés et protections pour les entreprises et les actifs » a fait couler beaucoup d’encre et suscité des inquiétudes légitimes dès lors que l’on touche à la question du droit du travail. Alors que la commission des affaires sociales de l’Assemblée Nationale vient de terminer l’examen du texte qui sera ensuite débattu en séance publique, faisons le point sur le contenu du texte, au-delà des raccourcis, facilités ou mensonges que l’on peut entendre.


Visite des Restos du Coeur

Emeric Bréhier a répondu jeudi 7 avril à l'aimable invitation de Mme Mery, responsable du centre de Torcy, de venir à la rencontre de l'équipe.


Règles de l’élection présidentielle : sortons des postures !

Ces derniers jours, nous avons pu lire ci et là que 11 députés avaient décidé de confisquer l’élection présidentielle en marginalisant les « petits » candidats. Au-delà du simple intérêt sémantique que représente le fait que lesdits candidats se présentent eux-mêmes comme étant de « petits » candidats, il est important de rétablir la vérité.


7èmes Rencontres parlementaires pour l'Economie numérique

Emeric Bréhier a participé le 5 avril 2016 à la table-ronde "La donnée : nouvelle monnaie des sociétés numérisées ?"


Découvrez l'Assemblée Nationale avec votre député

Emeric Bréhier, député de Seine-et-Marne, invite les habitantes et habitants de sa circonscription à découvrir le Palais Bourbon en sa compagnie. Il se chargera de la visite, ainsi qu’il le fait de manière régulière puisqu’il a déjà effectué une quarantaine de visites avec des groupes.


La classe du Parlement des Enfants s'est rendue à l'Assemblée le 31 mars 2016

C'est la classe de CM2 de l'école Jules Ferry de Chelles qui participe cette année à l'oépration organisée par l'Assemblée Nationale


Cérémonie de réouverture de l'équipement de quartier des Deux-Parcs

C'est à Noisiel le 16 mars 2016 que se déroulait cette nouvelle inauguration.


Journée portes-ouvertes de la Mission Locale pour l'Emploi de Marne-la-Vallée

C'est dans le cadre de la 1ère semaine nationale des missions locales que lundi 14 mars Emeric Bréhier s'est rendu à Lognes.


La fonction publique participe du tissu social

La récente annonce du dégel du point d’indice de la fonction publique, bien que suscitant un mécontentement chez celles et ceux qui avaient manifesté durant des années, est parfois présentée de manière cynique comme une mesure électoraliste. Rétablissons quelques faits : les fonctions publiques ont fait l’objet de toute l’attention qu’elles méritent depuis maintenant quatre ans.


Attentats de Bruxelles : quelles réponses face à un État terroriste ?

Aux lendemains des attentats ayant frappé Bruxelles, mes premières pensées vont bien évidemment aux victimes et à leurs familles.


Intervention en séance

Lundi 21 mars 2016, Emeric Bréhier a pris la parole à l'occasion du projet de Loi "Liberté de création, architecture et patrimoine"


Sécurité sociale : un déficit divisé par 3 !

Comme dans de nombreux domaines, il existe deux conceptions de la protection sociale. Celle portée par la droite nous en connaissons les effets : déremboursement, mise en place de franchise médicales, recul de l’âge de départ à la retraite ; et les résultats : le déficit de la sécurité sociale n’a cessé de se creuser entre 2002 et 2012. Et celle que nous avons mise en place depuis quatre ans, qui s’appuie sur une mutualisation des moyens, une amélioration de la prévention et du contrôle des prescriptions médicales. Nous en connaissons aujourd’hui les résultats : en quatre ans, nous avons divisé par 3 le déficit du régime général, soit davantage encore que prévu, dans un contexte économique dont chacun reconnait la difficulté.


« Ville de demain » : Marne la Vallée retenue !

Face aux enjeux du changement climatique et aux défis du soutien à la croissance et à l’attractivité des villes, l’État a décidé d’encourager la transition écologique des collectivités locales. Ce sont ainsi 668 millions d'euros qui sont consacré à l'action « Ville de demain » dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir piloté par le Commissariat général à l'investissement.


Venue du président de la République en Seine-et-Marne

Jeudi 10 mars 2016 François Hollande s'est rendu à Moissy-Cramayel où il a visité l'entreprise Forsee Power


Droits des femmes : 1 journée internationale, 364 d’engagement !

Mardi 8 mars avait lieu la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, occasion de souligner les progrès accomplis mais également de rappeler que si de remarquables avancées ont été réalisées notamment ces dernières années, l’égalité réelle est encore loin.


Plus d’indépendance et de pluralisme dans les médias

L’actualité récente a mis en lumière un phénomène de concentration capitalistique soulevant de lourds problèmes en matière de liberté, de pluralisme et d’indépendance des médias. Afin d’y faire face, nous avons donc adopté en première lecture une proposition de loi portée par Patrick Bloche. Parce que la démocratie ne peut être réelle que lorsque chaque citoyen dispose de l’ensemble des informations utiles à une bonne perception de la société et des débats qui la traversent, dans toute leur diversité, il s’agit là d’une loi d’utilité publique destinée à restaurer le lien de confiance entre les citoyens et les médias.


Visite de l'Assemblée par des collégiens

Mardi 8 mars 2016, ils étaient venus de Vaires-sur-Marne pour suivre leur guide, Emeric Bréhier qui les a accompagné dans le Palais Bourbon


Intervention Rencontres Spedidam pour la Culture "La condition des artistes à l’heure numérique"

C'est à la Maison de la Chimie, le 1er mars que votre député a participé à la conférence-débat


De la politique pour la jeunesse à la politique avec les jeunes.

En 2012, nous nous sommes engagés à donner la priorité à la jeunesse : bourses étudiantes, revalorisation des indemnités de stage, création des emplois d’avenir pour les jeunes de 16 à 25 ans peu ou pas diplômés et à la recherche d’un emploi ou encore éligibilité des moins de 25 ans à la prime d’activité alors qu’ils étaient exclus du droit au RSA.


Trop c’est trop, ou quand la posture frise l’imposture

Certaines voix, adeptes de la caricature, veulent faire croire que le quinquennat en cours aura été marqué par des reculs sociaux sans précédent. À les écouter, la majorité parlementaire n’aurait de cesse de ramener notre société aux pages les plus sombres de Germinal. Si la rhétorique et les raccourcis sont faciles, les faits sont parfois bien têtus. Mon engagement à gauche est d’abord et avant tout le fruit d’une conviction chevillée au corps : la lutte contre les inégalités et plus encore contre leur reproduction. Bref, en faveur de l’égalité réelle.


Projet de Loi visant à renforcer la liberté, l’indépendance et le pluralisme des médias

La commission des affaires culturelles et de l'éducation du 2 mars 2016 examinait ce projet de loi. Votre député est intervenu à ce sujet.


Finances publiques : une trajectoire qui porte ses fruits

Lorsque notre majorité est arrivée aux responsabilités en 2012, nous avons trouvé le pays dans une situation plus que préoccupante : le déficit public filait allègrement vers 5,5 % pour 2012 ; la dette publique avait augmenté de 600 milliards en 5 ans ; le déficit structurel s’était constamment aggravé entre 2007 et 2011 et la dépense publique en valeur avait progressé de 3,6% par an en moyenne de 2002 à 2012.


Lutte contre la corruption : un arsenal sans précédent !

Après les différents textes et mesures adoptés ayant entre autres conduit à la création de de la Haute Autorité de transparence de la vie publique, ce quinquennat aura été marqué par une lutte sans précédent contre la corruption et pour la moralisation de la vie publique , notamment à travers la création de la haute autorité pour la transparence de la vie publique - autorité administrative indépendante chargée de promouvoir la probité et l’exemplarité des responsables publics – ou le non cumul des mandats qui sera effectif dès 2017.


Conférence "Le digital, c'est vital"

Emeric Bréhier est intervenu le 18 février 2016 lors d'une réunion d'information organisée par la Confédération Générale du Patronnat des Petites et Moyennes entreprises (C.G.P.M.E.) de Seine-et-Marne


Intervention en séance de votre député

Emeric Bréhier est intervenu le 17 février 2016 au cours du débat en séance sur la politique nationale en matière d'enseignement supérieur


Carte scolaire 2016-2017

Ces derniers jours, beaucoup de choses, parfois fausses, ont été dites et écrites concernant les écoles de notre département, et plus spécifiquement de notre circonscription. Aussi ai-je souhaité communiquer un certain nombre d’éléments afin que chacune et chacun y voit clair.


Des lycéens de Champs-sur-Marne à l'Assemblée

Vendredi 12 février 2016 les élèves du lycée Descartes se sont rendus au Palais Bourbon pour une visite commentée par leur député.


"A quoi sert la réserve parlementaire du député Bréhier ?"

Le journal La Marne du 10 février 2016 s'intéresse à la question. Il est à noter cependant qu'une erreur s'est glissée dans l'article puisque la réserve parlementaire est de 130 000 € par an et non 150 000 €.


Déchéance de nationalité

À l’issue du débat en première lecture à l’Assemblée sur le projet de loi de révision constitutionnelle, j’ai souhaité aborder ce sujet d’importance. Au lendemain des attaques sanglantes dont la France a fait l’objet le 13 novembre dernier, le président de la République devant le Congrès à Versailles a fait part de son souhait de soumettre à la représentation nationale un projet de révision constitutionnelle. Ces annonces furent alors énoncées dans un cadre bien précis : celui de l’unité nationale dans ce qui doit être qualifié d’état de guerre. Ce projet de révision aborde deux sujets essentiels : la constitutionnalisation de l’Etat d’urgence et la déchéance de nationalité.


La gauche qui met les mains dans le cambouis.

C’est dans les actes, en prenant ses responsabilités dans une situation réelle et non fantasmée, avec l’objectif assumé de la réduction des inégalités, que l’on reconnait une action de Gauche. Et à ce titre, les faits parlent d’eux-mêmes. Et à ce titre comme parlementaire de la majorité, je n’ai à rougir de rien. Peut-on, alors que certains s’arrogent le droit de déterminer qui serait de la « vraie » gauche et qui ne le serait pas, en déduire qu’il y aurait deux gauches irréconciliables dans notre pays ? Les exécutifs locaux composés de ce que l’on nommait il y a peu la « gauche plurielle » démontrent l’inverse. Toutefois, sur le plan national, force est de constater que deux gauches coexistent : l’une se coltine avec le réel ; l’autre préfère trop souvent le verbe. Certains font lorsque d’autres disent. Que le débat public fasse surgir des divergences est indispensable. Mais que ceux-là même qui aujourd’hui se pensent autorisés à déterminer qui est ou n’est pas de gauche nient volontairement tout un ensemble de réalisations depuis 2012 relève plus de la négation du débat public que de sa bonne tenue. Prenons quelques exemples.


"Le théâtre sous perfusion parlementaire"

Le journal "Le Parisien Seine-et-Marne" du 30 janvier 2016 évoque le soutien de votre député par le biais de la réserve parlementaire.


Rassemblement des secrétaires de section du Parti Socialiste

Le 31 janvier 2016, à l'occasion de la table-ronde "La relance de l'économie et la priorité à l'emploi", Emeric Bréhier a présenté les grands axes de son rapport sur la lutte contre la précarité "La Justice au Coeur".


La commission européenne accélère sur l’évasion fiscale

L’évasion fiscale des entreprises prive les budgets publics de milliards d’euros chaque année. Elle alourdit la charge fiscale pesant sur les citoyens et représente une concurrence déloyale pour les entreprises qui paient réellement leur part de l’impôt, faisant du respect des règles en vigueur et de la solidarité nationale un frein à la compétitivité, alors qu’il devrait constituer un véritable atout.


"La Justice au coeur"

A la demande du Premier secrétaire du Parti Socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, Emeric Bréhier a préparé en ce début d'année 2016, un rapport sur la lutte contre la précarité qu'il a présenté à l'occasion du Bureau National du PS du 25 janvier 2016.


Répartition de la réserve parlementaire 2016 de votre député

Comme chaque année, Emeric Bréhier a reçu pour 2016 de nombreuses demandes pour l’attribution de la réserve parlementaire qui lui est allouée (130 000 euros par an), comme à l’ensemble des parlementaires de la majorité comme de l’opposition.


Intervention de votre député en commission mercredi 20 janvier 2016

La commission des Affaires Culturelles s'intéressait à l'application de la loi relative à l'indépendance de l'audiovisuel public


Une nouvelle cohérence territoriale

Une nouvelle communauté d’agglomération a vu le jour. Elle regroupe les anciennes communautés d’agglomération de Marne et Chantereine (Chelles, Vaires-sur-Marne, Brou-sur-Chantereine et Courtry), du Val Maubuée (Champs-sur-Marne, Torcy, Lognes, Noisiel, Emerainville et Croissy-Beaubourg) et de la Brie Francilienne (Pontault-Combault et Roissy-en-Brie).


Loi pour une République Numérique

Rapporteur pour avis au titre de la Commission des Affaires Culturelles et de l'Education du projet de loi pour une République Numérique, plusieurs avancées me semblent devoir être mises en avant.


Séance publique du 19 janvier 2016

Emeric Bréhier s'est exprimé dans l'hémicycle lors de la discussion générale consacrée au Projet de Loi pour une République Numérique


Questions au Gouvernement du 19 janvier 2016

Emeric Bréhier a interrogé le Gouvernement sur la réforme des retraites et son bilan 2 ans après


Intervention de votre député mercredi 13 janvier 2016 en Commission des Affaires Culturelles et de l'Education

La commission évoquait la Refondation de l'école de la République, un sujet que connaît bien votre député puisqu'il a été Secrétaire National du Parti Socialiste en charge de l'Education


Visite de l'ESAT Pierre Borel

Vendredi 8 janvier, Emeric Bréhier s'est rendu dans la zone d'activités de la Tuilerie pour rencontrer les responsables de la structure et les travailleurs.


Une baisse du déficit de l’État plus importante que prévue

La baisse du déficit du budget de l’Etat en 2015 est plus importante que prévue initialement. Tant mieux Il s’établit à 70,5 milliards d’euros, soit 4 milliards de moins que prévu.


Projet de Loi République Numérique : introduction en commission par Emeric Bréhier

Mardi 12 janvier 2015, la commission des affaires culturelles et de l'éducation étudiait le projet de Loi dont votre député est rapporteur pour avis au sein de cette même commission.


Décret Grand Paris

Un décret déclarant d’utilité publique les travaux de construction du second tronçon du Grand Paris Express pour les lignes 14 nord, 16 et 17 sud reliant Mairie de Saint-Ouen à Saint-Denis Pleyel et Saint-Denis Pleyel à Noisy-Champs a été publié au Journal officiel le 29 décembre 2015.


Ce qui change en 2016

Cette nouvelle année 2016 marque la mise en œuvre de plusieurs dispositifs dans l’intérêt de tous. En attendant les nouvelles mesures que va annoncer le président de la République la semaine prochaine


Une meilleure orientation au service de la démocratisation de l’enseignement supérieur.

Le passage par l’enseignement supérieur ne saurait être réservé à une minorité. C’est bien en élevant le niveau de qualification que les jeunes seront mieux formés et mieux à même de construire leur propre destin. C’est pourquoi le Président de la République a fixé comme objectif que dans dix ans, 60 % d’une classe d’âge soit diplômée du supérieur.


Non, l’université ne conduit pas au chômage.

Les résultats de la dernière enquête sur l’insertion professionnelle des diplômés de l’université confirment leur bonne insertion : les formations universitaires qui accueillent 62% des étudiants constituent un véritable tremplin vers l’emploi !


Intervention d'Emeric Bréhier auprès de la Délégation aux Droits des femmes

C'est dans le cadre du Projet de Loi pour une République numérique, dont il est rapporteur pour avis, que votre député a rencontré et interrogé la Délégation


Rentrée 2016 : un effort sans précédent au service de la réussite de tous

Najat VALLAUD-BELKACEM, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a présenté la répartition académique des 6 639 créations de postes d’enseignants pour la rentrée 2016. Cet effort sans précédent sera particulièrement perceptible dans le premier degré, où 3 835 postes vont être créés alors même que le nombre d’élèves va diminuer (- 533).


La République unie face au terrorisme

L’état d’urgence a été décrété par le Président de la République dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 novembre 2015. Il est en vigueur sur l’ensemble du territoire métropolitain.


Discours du président de la République devant le Parlement réuni en Congrès

C'est à Versailles le 16 novembre 2015, suite aux événements tragiques qui se se déroulés à Paris et Saint-Denis, que François Hollande s'est exprimé face aux députés et sénateurs. Retrouvez son discours dans son intégralité.


Visite de l'Assemblée par les lycéens du L.E.P Louis Lumière de Chelles

Jeudi 12 novembre 2015, accompagnés de leur professeur, une vingtaine d'élèves a eu le plaisir de visiter le Palais Bourbon, guidés par leur député.


Emeric Bréhier rapporteur pour avis du Projet de loi pour une république numérique

Le numérique et ses usages sont au cœur d’un vaste mouvement de transformation de notre économie, de redéfinition de nos espaces publics et privés, et de construction du lien social. Les conséquences de ces évolutions sont dès à présent globales, et dessinent l’avenir de l’ensemble de notre société.


Candidature de la France à l’organisation de l'Exposition universelle de 2025 : une nouvelle étape.

La candidature française est animée par la triple volonté de demeurer fidèle à l’esprit initial des grandes expositions universelles tout en renouvelant le concept pour lui apporter la modernité liée à l’évolution des usages et des technologies.


Crédits 2016 Recherche et Enseignement Supérieur

Mercredi 21 octobre 2015, votre député est intervenu en commission des affaires culturelles et de l'éducation élargie portant sur les Crédits 2016. Il y a notamment évoqué ceux de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur en insistant sur l'insertion professionnelle des docteurs


Michel Sapin et Myriam El Khomri à Champs-sur-Marne

Vendredi 16 octobre 2015, les ministres visitaient l'entreprise Céleste en présence notamment de votre député.


Visite de l'Assemblée Nationale avec leur député

Emeric Bréhier a eu le plaisir d'accueillir les élèves de différentes classes du Lycée Bachelard de Chelles pour une visite guidée par lui-même de l'Assemblée jeudi 15 octobre 2015


Budget Recherche et Enseignement Supérieur 2016

Emeric Bréhier est intervenu au nom du groupe SRC en Commission des Affaires Culturelles


Inauguration du Fablab Descartes de la Cité descartes de Champs-sur-Marne

Jeudi 8 octobre 2015 était inaugurée cette nouvelle structure en présence notamment de votre député, mais aussi de J.-P. Planchou, vice-président du Conseil régional d'Ile-de-France, V. Eblé, sénateur, G. Eude, vice-président du Val Maubuée, B. Eude, conseillère régionale, J. Gobert, conseillère départementale de Seine-et-Marne, J.-C. de Tauzia, directeur du Fablab et G.-H. Florentin, directeur de FCBA


Réserve parlementaire : traduire dans les actes la priorité à l’éducation

La réserve parlementaire est une enveloppe de subventions, allouée de manière annuelle aux députés et sénateurs, afin qu’ils puissent soutenir des associations et participer au financement de projets de collectivités locales.


Rapport de la mission d’information sur les liens entre le lycée et l’enseignement supérieur

La commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale, réunie le mercredi 8 juillet 2015 sous la présidence de M. Patrick Bloche (Socialiste, républicain et citoyen, Paris), a examiné le rapport de la mission d’information sur les liens entre le lycée et l’enseignement supérieur, dont le rapporteur est M. Emeric Bréhier (Socialiste, républicain et citoyen, Seine-et-Marne) et la présidente Mme Dominique Nachury (Les Républicains, Rhône).


Trois années d'actions concrètes au service de tous les concitoyens

Elu le 17 juin 2012, le député Emeric Bréhier a tenu à être, conformément à son engagement, un député disponible, à l’écoute de ses concitoyens, tout en prenant une part active dans son travail parlementaire à l’assemblée nationale ou lors des commissions, sur des sujets prioritaires comme l’éducation.


La lettre d'Emeric Bréhier juin 2015
dossier

Découvrez la 5 ème lettre de votre député


Aujourd'hui la France

3 années d'action au service des Français


Heureux de pouvoir vous présenter ma Newsletter

En démocratie, les élus exercent le mandat qui leur a été confié au nom des citoyens. Il est donc normal et naturel que nous vous rendions compte de notre action.


Réussir pour la France !

Face à la crise, la France ne peut pas baisser les bras ou céder à la résignation. Notre peuple a toujours su se relever dans les grandes diffi cultés et l’esprit du 11 janvier, cet élan populaire qui a refusé de céder face au terrorisme et à la barbarie est une preuve éclatante de la force de caractère des Français ! Il faut croire en la France et en nos capacités collectives.


Questions, interventions, rapports et propositions de loi de Emeric Bréhier

Retrouvez toute l'actualité parlementaire de votre député grâce au flux RSS


La lettre d'Emeric Bréhier novembre-décembre 2014
dossier

Découvrez la dernière lettre de votre député


Réussir la nouvelle étape

Deux années d'action au service des Français, à retrouver dans la brochure ci-après


En séance publique ou en commission

Retrouvez toutes les vidéos d'Emeric Bréhier à l'Assemblée


l'assemblée Me rejoindre
Newsletter


Les vidéos
Les photos